Histoire de l’Association

  • 1974Les débuts de l'Association

    L'association a été créée en 1974 sous le nom de l'Association des propriétaires résidants de Val-Morin inc. Son premier président a été Roméo Filiatrault ing. qui a été le moteur principal pour plusieurs des acquis de Val-Morin.
  • 2005 Démarche pour la dépollution

    En 2005 M. Guy Drouin ing. a accepté la présidence de l'Association qui est maintenant connue comme l’Association de protection de l’environnement du lac Raymond et de la Rivière du Nord Inc., celui-ci a été en tête de la démarche pour renverser la détérioration de la qualité de l’eau.

Première phase de la dépollution du Lac Raymond et de la Rivière du Nord

Durant les années 70, la pollution de la rivière et du lac était telle que nous ne pouvions plus nous baigner. M. Filiatrault était ingénieur de profession et a convaincu la municipalité de Sainte-Agathe de construire son usine d’épuration et a aidé la municipalité à obtenir une subvention. Il a aussi convaincu le gouvernement provincial de modifier les plans de l’usine d’épuration de Val-David afin de rendre le coût de son entretien conforme à la capacité financière de la municipalité.

Interdiction des moteurs hors-bords sur le Lac Raymond

M. Filiatrault a piloté le dossier visant l’interdiction des moteurs hors-bords sur le lac Raymond. Il aura fallu plusieurs années de travail et trois référendums pour convaincre les gouvernements fédéral et provincial ainsi que la municipalité d’approuver les lois requises. (1)

Interdiction des motoneiges sur la piste linéaire sur tout le territoire de Val-Morin
Hélicoptères

A l’été 2010, l’APELRRIN a joué un rôle déterminant pour empêcher la présence d’hélisurfaces autour du Lac Raymond en obtenant de la Municipalité de Val-Morin un règlement limitant les héliports en zone commerciale le long de la 117.

L’usine de traitement des eaux usées de Sainte-Agathe

De nouvelles analyses de l’eau faites par l’Association indiquent que la ville de Sainte-Agathe déverse une partie de ses eaux usées directement dans la Rivière du Nord, affectant ainsi la salubrité des eaux du Lac Raymond. Suite à des discussions avec la ville de Sainte-Agathe qui n’ont pas donné de résultat, l’Association, lors de son assemblée annuelle du 21 octobre 2006, décidait à l’unanimité de ses membres de déposer une requête en injonction à la Cour supérieure pour que cessent les déversements. Cette requête a été déposée le 17 octobre 2007. Parallèlement, l’Association, menée alors par Guy Drouin, entreprenait une importante campagne de presse. La cause a été entendue du 8 au 17 octobre 2008 et le jugement rendu le 18 février 2009. Le 22 décembre 2009, les trois paliers de gouvernement annonçaient un investissement de 20 millions $ pour solutionner le problème. Cette usine est aujourd’hui en fonction et la qualité de l’eau s’est grandement améliorée.
Vous pouvez consulter le jugement intégral: https://media.wix.com/

Les riverains et la faune de la Rivière du Nord et du Lac Raymond ont retrouvé le trésor d’une valeur inestimable qu’ils avaient perdu.

(1) Règlement sur les restrictions visant l’utilisation des bâtiments de la Loi 2001 sur la marine marchande du Canada. À l’Annexe 3 du dit règlement, intitulé “Eaux dans lesquelles les bâtiments à propulsion mécanique sont interdits” à la partie 5 (Québec) et au no 146, on retrouve le Lac Raymond.